UN PETIT FAUVE D’ARGENT POUR LA JEUNE AMIRA AU FESTIVAL INTERNATIONAL DE LA BD D’ANGOULÊME

Le concours de la bande dessinée scolaire d’Angoulême est un évènement qui a lieu tous les ans, ouvert à tous les établissements scolaires dans le monde. Parmi les milliers de participants répartis par tranche d’âge sont décernés des prix appelés « Fauves ». Il est possible d’obtenir le « Fauve de Bronze », le « Fauve d’Argent » et le « Fauve d’Or ».

Le règlement est simple : réaliser une bande dessinée d’une à deux planches avec un début et une fin, sur un thème libre.

 

Cette année, ce sont les jeunes du PAIJ d’Arès qui ont relevé le défi !

Un projet autour de la BD a été mené d’octobre 2018 à janvier 2019, avec pour point d’orgue, la visite au festival international de la BD d’Angoulême.

Durant ces quatre mois, les jeunes se sont retrouvés régulièrement pour réaliser leurs planches. 

 

Au-delà des mots : des phylactères, des vignettes, des strips, etc., les jeunes ont été amenés à exprimer leur créativité artistique sur le papier avec différents outils et techniques. Certaines planches ont été réalisées à l’encre de chine et au calame (roseau taillé en pointe), d’autres à l’aquarelle et au pinceau, d’autres encore en collage.

 

Le sujet de chaque planche a été défini de manière aléatoire. Les premiers ont pioché leur sujet dans un chapeau et devaient illustrer leur histoire en quelques vignettes.

Pour les autres, la technique du « cadavre exquis » a été utilisée : chacun écrit un morceau de l’histoire sans connaître la partie qui a précédé, favorisant ainsi un travail collectif.

C’est ainsi que les créations des jeunes du PAIJ ont été présentés au concours de la BD scolaire du Festival International de la BD d’Angoulême, parmi 6563 participants cette année ! Un bon moyen pour mettre en valeur le travail de création de chaque jeune.

Les résultats ont été récemment publiés, et la plus jeune participante, Amira Kentzenger (11 ans)  s’est distinguée dans la catégorie « Petit Fauve d’Argent ». 

 

Accompagnés par Stéphanie Pouchard, intervenante en arts plastiques, les jeunes ont démontré un réel engouement pour cet atelier. Et même si chacun, en raison de son âge, concourait dans des catégories différentes, les productions sont toutes inventives et possèdent chacune leurs propres qualités artistiques. Bravo à tous !